BRESSOLLES
23 °C , Ensoleillé
Vent: SE de 9 km/h
Humidité: 50%
  • Auj
    9/25 °C
  • Dim
    11/26 °C
  • Lun
    11/26 °C
  • Mar
    12/27 °C
mairiebressolles-fr.net15.eu

Conseil Municipal du 24/02/2022

08/04/2022

Le maire informe l’assemblée que deux conseillers municipaux sont absents et ont donné pouvoir : Maxime Nicolas à Coralie Thévenet et Bérangère Jacquin à Adeline Poupeau.

Il est procédé à la relecture du compte-rendu du conseil municipal du 02/12/2021. L’opposition souligne que le compte-rendu de la dernière séance de conseil municipal n’est pas en ligne sur le site internet de la commune et que les délais d’affichage ne sont pas respectés.

Le maire expose qu’une relecture en début de conseil municipal permet de prendre en compte les observations de chacun avant validation.

L’opposition suggère alors d’envoyer le compte-rendu à chaque conseiller dans la semaine suivant la séance, pour relecture et validation. Elle fait rappel d’un courrier du Préfet adressé en mairie afin de rappeler les règles relatives aux conseils municipaux.

L’assemblée vote à l’unanimité de choisir un nouveau prestataire pour la conception du site internet de la commune au motif que la société actuelle cesse son activité au 27.02.2022. Parmi les différentes propositions reçues, l’assemblée retient le devis de la société Centre France s’élevant à 3500.40 euros TTC dont 392.40€ TTC pour l’abonnement annuel.

Pour des raisons de sécurité, les portes de la grange communale située rue de la Montée doivent être remplacées. L’assemblée retient à l’unanimité l’offre de la société Levif à Avermes s’élevant à 3378€ TTC et s’engageant à réaliser la prestation rapidement.

Dans le cadre d’un permis de construire délivré pour la réhabilitation d’une grange en maison d’habitation, l’assemblée décide de créer par 15 voix pour, le numéro de rue 12Bis, route de Clermont.

L’assemblée vote à l’unanimité la création d’un poste d’ATSEM principal de 1ère classe en rapport avec l’avancement de grade de l’ATSEM principal de 2ème classe déjà en poste.

Dans le même temps, l’assemblée met à jour le tableau des effectifs du personnel communal.

Questions diverses :

L’opposition interpelle quant à l’entretien des chemins communaux sur lesquels, pour certains, des saignées trop importantes ont été réalisées, entraînant des difficultés de passage pour les véhicules. L’adjoint à la voirie informe l’assemblée que ce problème a été rectifié.

Dans ce même domaine, l’opposition relate que des demandes d’administrés sont restées sans réponse et souligne qu’elle ne peut pas envisager que la collectivité ne donne pas réponses aux habitants, elle souligne un manque de communication. Le maire s’engage à une meilleure rigueur dans les réponses aux courriers reçus en mairie.

Un membre de l’opposition interpelle le maire énonçant plusieurs dates où les habitants des lotissements et des quartiers situés en haut du bourg ont relevé des odeurs nauséabondes en lien avec le poulailler. Ce même conseiller réclame la démission du maire. Le maire a répondu par la négative réaffirmant que le dossier était traité en préfecture et à la Chambre d’Agriculture. 

La séance est filmée par une personne du public. Un conseiller a sollicité son interruption. La personne a affirmé son droit s’étant renseignée au préalable en gendarmerie. La séance est troublée par les agissements et apartés dans le public, malgré le rappel des règles énoncé par le maire en début de séance.

L’opposition insiste quant aux nuisances olfactives et interroge un adjoint habitant un lotissement proche du poulailler, lequel confirme les odeurs.

Puis, L’opposition informe qu’un habitant porte intérêt pour les coupes de bois provenant de l’abattage de 2 chênes sur le bourg. Un adjoint confirme que le bois est bien stocké sur sa propriété et qu’il est à disposition de tous. Il précise que ce sont des chênes de haie garnis de ferraille, de barbelés.

Puis, l’opposition questionne l’aménagement de l’aire de jeux située au-dessus Des terrains de tennis. Le maire rappelle que l’espace était aménagé mais que les jeux ont été vandalisés à plusieurs reprises et qu’un autre vétuste et devenu dangereux a été enlevé. Il précise aussi que les réservoirs à sacs des Toutounet sont vidés volontairement.

L’opposition sollicite aussi la sécurisation de l’aire de jeux du lotissement Le Plessis par une clôture, limitant aussi l’accès aux chiens pour une question d’hygiène.

L’opposition signale des stationnements réguliers à des endroits interdits aux lieux-dits Guénaudins-Longvé, gênant de surcroît la visibilité des automobilistes. Le maire rappelle que la situation a déjà été signalée à la gendarmerie. L’opposition suggère l’envoi d’un courrier de rappel de la règlementation de stationnement aux personnes concernées afin d’ouvrir le dialogue avec les habitants concernés.

L’opposition interroge ensuite l’ouverture de la micro-crèche et pose la question d’une liste d’enfants en attente d’inscription ? Pourquoi la commission finance n’a-t-elle pas été réunie à ce sujet ?

L’adjointe aux finances projette une date en mars, y joignant la commission personnel. Elle précise qu’à ce jour 7 familles ont une inscription de leur enfant. 

Le maire précise qu’on ne connaît pas la date exacte d’ouverture.

L’opposition questionne ce qu’il en est des travaux prévus pour la création d’un bureau dans le local affecté à la future structure ; le maire informe qu’ils ne sont pas encore réalisés puisque l’entreprise n’a pas reçu la porte sécurisée.

L’opposition réaffirme son inquiétude quant à l’ouverture de cette structure et son coût. Elle met en contradiction l’investissement dans ce projet et l’absence d’embellissement de la commune (aire de jeux, illuminations de Noel, fleurissement…) 

Puis, l’opposition interpelle sur la date de parution du bulletin municipal, l’absence de commission pour sa préparation qui l’année dernière avait été faite succinctement.

Le maire donne en réponse les difficultés en lien avec le Covid et les articles non reçus des associations. L’opposition fait part de son mécontentement et déplore que les commissions ne vivent pas plus. 

L’opposition demande ce qui est prévu de réaliser sur le talus situé dans la montée de la rue des Ecoles.

L’adjoint à la voirie précise qu’il était recouvert d’arbustes morts, de ronces ; de nouvelles plantations auront lieu au printemps ou à l’automne.

Elle ré interpelle sur le manque de fleurissement ; le maire rappelle aussi l’obligation de faire des économies d’eau.

Ensuite, l’opposition demande de quelle manière il sera fait savoir à la population l’organisation d’une concertation avec la communauté d’agglomération quant à la reconquête des centres-bourgs : l’information sera sur Panneau Pocket et il y aura un article dans le journal La Montagne.

Il est aussi demandé une restitution des réunions de la communauté d’agglomération de Moulins ; le maire répond que cela n’a jamais été sollicité jusque-là et que les comptes rendus seront dorénavant mis en ligne sur le site internet.

Enfin, l’opposition questionne l’évolution du dossier urbanisme en litige aux Guénaudins. Le maire répond qu’il est possible que la plainte soit retirée. Toutefois, le dossier est actuellement traité par le tribunal administratif de Clermont Ferrand et que, la commune devra payer les frais d’avocats. Les frais de justice sont pris en charge par l’assurance dans le cadre de la protection juridique.

L’opposition suggère de ne pas engager de frais d’avocat alors que la plainte ne sera peut-être pas maintenue ; le maire ajoute que le permis de construire est accepté en mairie, mais qu’au vu de la complexité du dossier, il est plus sûr de prendre un avocat.