La Velatte

La Velatte
"Toponyme répandu dans la région la Velatte est une autre forme de la Villette qui désigne une construction ancienne. L'habitation actuelle est une belle maison de maître, accostée d'importants communs servant à l'exploitation rurale. L'ensemble est installé dans un grand parc arboré." D'après J. Corrocher et H. Dussord dans "A la découverte du Bourbonnais".
 
 
"Ces lieux [les Mâchefers, les Oliviers et la locaterie des Rivereux] sont très voisins de la Velatte dont Jacques Piédenus, alors avocat en Parlement, était aussi seigneur en 1664 : il devint trésorier de France à Moulins le 4 janvier 1678.
Le 1er mai 1741, deux [ de ses petits enfants] ...firent donation du domaine des Mâchefers à Etienne Tortel, marchand à Neuglise (Bessay) et à Thérèse Picard, sa femme, qui vinrent s'y fixer. Ces derniers devinrent ensuite possesseurs de la Velatte comme l'indique l'acte de décès d'Etienne Tortel. La Velatte et les Prodats appartiennent encore à leurs descendants ; on ne peut y signaler aucun vestige ancien."
"Les Mâchefers n'existent plus ; ils étaient à une centaine de mètres de l'entrée actuelle du parc de la Velatte, dans lequel s'élève une habitation moderne."
D’après La Baronnie et la Paroisse de Bressolles –DU BROC DE SEGANGE  environ 1900